Ath et Bouchain: des tours jumelles ?

Ath et Bouchain: des tours jumelles ?

Ces deux donjons ont été construits par BAUDUIN IV, comte de Hainaut : la Tour d’Ostrevant à Bouchain, à partir de 1164 et 1166 pour le Burbant à Ath (près de Mons en Belgique)

Bien que leur aspect actuel de gros cube de pierres et briques les rapprochent, ces deux tours n’avaient aucun point commun architectural à leur création. Leurs similitudes médiévales : aucune ouverture au rez-de-chaussée, rares à l’étage. Le dispositif d’entrée placé à l’étage est escamotable. C’est l’habitation du seigneur des lieux avec sa garde et qui servit ensuite de prison.Ces deux vestiges sont présents sur les plans reliefs, effectués sous Louis XIV et ordonnés par Louvois : pour Ath en 1668 et pour Bouchain en 1715.

Le BURBANT
Ce cube de pierre de 14 mètres de côté, d’une hauteur de 20 m, a des murs de 4 m d’épaisseur à contreforts plats.
Sa partie supérieure en terrasse possède un chemin de ronde crénelé.
Protégé d’une enceinte castrale renforcée au XIIIe siècle, il ne possède aucun moyen de défense.
L’intérieur, est aménagé en 4 niveaux, accessibles par escaliers et équipé d’une grande cheminée.
Restauré en 1902, ce monument est classé par Arrêté royal du 16 octobre 1975. La Fondation Roi Bauduin a créé le « Fonds du Patrimoine architectural ». De nouvelles restaurations ont été effectuées entre 1985 et 1988. Le donjon et le site castral sont visitables.

La TOUR d’OSTREVANT
Cette tour barlongue de 16 sur 19 m, construite en pierre d’Avesnes-le-
Sec avec base en moellons de grès en provenance de Bugnicourt, est flanquée de 4 tourelles d’angle, dont une plus élevée, servant aux guetteurs prélevés dans les villages voisins dès le XIIIe s., pour veiller jours et nuits à la sécurité de la place forte. Nous ne possédons aucune référence avant que Charles Quint, à partir de 1532, n’entreprenne des travaux sur cette tour qui tombe en ruine. Il l’arase pour ne lui laisser que 15 m, supprime les 2 tourelles de la façade Sud-Ouest (les 2 tourelles arrières restent visibles). C’est alors que la façade de ce donjon prend l’aspect du Burbant.
Les murailles sont renforcées sur deux côtés, le rez-de-chaussée est ouvert pour aménager la prison, le reste de la bâtisse est rempli de terre et l’on peut placer des pièces d’artillerie sur la plate-forme.
Un campanile et une petite tourelle, utilisés alors par les guetteurs, apparaissent sur la gravure de Croÿ (1600).
Dès 1738, le Génie retire la terre intérieure pour y aménager 3 niveaux voutés et alvéolés, en briques, que l’on peut encore découvrir car une association s’est créée pour y installer un musée d’histoire locale et sauvegarder les vestiges voisins. La Tour d’Ostrevant est classée MH par arrêté du 2 mars 1981.

Auteurs consultés : Christian CORVISIER et Michel De WAHA.

Par Les Amis de Bouchain et de son Musée.

ACTU:
Le 14 septembre 2019, un parcours de cyclo tourisme en partenariat avec l’Ostrevant Cyclo Club OCCB et la Municipalité de Bouchain, est organisé entre Bouchain et Ath pour célébrer ces récentes retrouvailles.
Un projet de long métrage est actuellement en réflexion.

%d blogueurs aiment cette page :