Visiter Bouchain

Visiter Bouchain

A Bouchain, le site incontournable est sans hésiter la Tour d’Ostrevant !

La tour, édifiée au XIIème siècle par le comte du Hainaut, est construite de pierres blanches et se compose d’un rez-de-chaussée et de 2 étages.

Elle a d’abord été une résidence seigneuriale, puis un site de défense, et un lieu de stockage d’artillerie.

Lors de la Seconde Guerre Mondiale, Bouchain a été la cible d’un affrontement dévastateur… la tour fut consolidée de béton sur le toit, la préservant ainsi des bombes…

Aujourd’hui, l’association « les amis de Bouchain et de son Musée » vous propose de découvrir tous les secrets de la tour d’Ostrevant, classée Monument Historique en 1981. Un travail possible, grâce à des personnes passionnées et très investies qui, de « père en fille », se transmettent la mémoire de Bouchain.

Ainsi, au Musée, situé au rez-de-chaussé et au premier étage de la tour, retrouvez des costumes d’époque, des objets anciens rares, des reproductions historiques ou encore, en image: les premiers pas d’Hitler sur le territoire…. Le travail de recherche effectué par l’association est sans limites. Chaque jour est l’occasion de compléter un peu plus, le puzzle historique et de mémoire, de la ville de Bouchain….

Aux abords de la tour, la caserne Vauban et la poudrière sont toujours visibles. Ce patrimoine nécessite une conservation particulière et de gros travaux. De plus, ce patrimoine renferme de nombreux et curieux graffitis de l’époque des prisonniers, qui sont toujours pour certains, en cours d’étude… – et d’imagination –

Plus loin dans la ville, découvrez le bastion des forges, rénové grâce à l’association dans les années 1980.

L’Association les amis de Bouchain et de son musée, produit un travail remarquable de mémoire de la ville et la visite du lieu en vaut vraiment le détour !

>>contact :  ostrevant.59111@free.fr

Le saviez-vous ?

La poudrière a servi de réserve de vin a l’époque de la Seconde Guerre Mondiale… Une anecdote surprenante et joyeuse d’une époque plutôt morose…

%d blogueurs aiment cette page :