Visiter le Fort de Seclin

Visiter le Fort de Seclin

Le Fort de Seclin est situé à une vingtaine de minutes de Lille.

Le Fort, également appelé fort Duhoux, fait partie de la ceinture de Lille. Celle-ci a été réalisée suite à la défaite de 1870. Le général Séré de Rivières met alors en place 21 forts protégeant la citadelle de Vauban. Parmi ceux-ci, le fort de Mons-en-Baroeul, bien connu dans la région Hauts-de-France.

Le Fort de Seclin peut accueillir 800 hommes (construit sur 5hectares). Il est le plus grand fort de la ceinture, avec, celui de Englos.

Le Fort est constitué de caponnières. Se sont des levées de terre qui protègent les souterrains reliant les différentes parties du fort. Les visiteurs peuvent y accéder toute l’année, en compagnie d’un guide. D’un façon ludique, le quotidien et les différentes techniques de défenses de l’époque, sont alors expliqués aux visiteurs. Depuis 50 ans, de nombreux objets sont recherchés et collectionnés, et permettent de découvrir et comprendre un passer, une histoire locale.

Dans le musée est exposé, le casque d’Achille Deffontaines. Cet objet historique est marqué par l’impact causant la mort du plus jeune général de France, en 1914, sur le front. La mort du général Deffontaines a été un vrai choc national à l’époque : c’était alors, le début de la guerre…

Grâce aux anecdotes rapportées par les passionnés vivant dans ce lieu de mémoire, et, aux objets rassemblés dans le musée du fort, chaque visiteur peut se réapproprier le lieu, l’histoire et comprendre les techniques d’artillerie depuis le XIXème siècle.

Aussi, l’équipe du Fort de Seclin, propose de découvrir le site autrement. Des événements sont mis en place toute l’année pour toute la famille : journées du patrimoine, journée du poilu, halloween, pâques, fête des pères… l’occasion de visiter le lieu sous un autre angle, découvrir la faune et la flore locale, et approcher l’histoire du fort de Séré de Rivières en douceur…

Le petit plus :

Découvrez l’actualité des autres sites Séré de Rivières autour de Lille.

  • Le Fort de Mons accueille aujourd’hui la maison folie de Mons-en-Baroeul. Un espace culturel dans un lieu historique reconverti.
  • Le Fort d’Englos à Ennetières-en-Weppes, est animé par l’association des amis du Fort Pierquin. L’association vous propose des visites et des manifestations depuis 2002.
  • Le fort du Vert Galant, à Wambrechies, ou Fort Carnot. La ville a engagé des travaux de rénovation depuis 2012, dont l’objectif est de sauver ce patrimoine et de permettre aux visiteurs et habitants de se le réaproprier par la culture.
  • Le Fort Bondues vous offre un musée en souvenir des 68 fusillés du fort. Des expositions temporaires sur la thématique sont également mises en place toute l’année. Le musée de la résistance de Bondues est également un centre de recherche et de documentation.
  • Le Fort de Sainghin, très abîmé lors de la Seconde Guerre Mondiale, est aujourd’hui un site privé.

Le saviez-vous ?

Le Fort a été un hôpital de campagne à une époque… mais aussi, le premier camp naturiste du Nord ! Un souvenir de 1932 partagé par Christiane Lecocq, au Club Gymnique du Nord…

%d blogueurs aiment cette page :