Visitez Le Quesnoy

Visitez Le Quesnoy

Née au XIIème siècle autour de la demeure de Marguerite de Bourgogne, la ville de Le Quesnoy conserve aujourd’hui toute sa structure du XVIIème siècle. Une chance de nos jours !

La citadelle contient aujourd’hui, 8 bastions et 4 portes, soit 3,5 km de murailles. Celles-ci sont composées de grès, une pierre solide et imperméable, de briques cuites sur place et, de boutisses. Ces morceaux de pierre blanche permettent de renforcer le rempart au fil des décénnies…

Quelques casemates de l’époque de Séré de Rivières, qui servaient à stocker la poudre et les armes sous terre, sont encore visibles également.

La Porte Fauroeulx est typique des fortifications du Quesnoy. Sa forme permettait de contrôler les entrées et d’empêcher les attaques directes.
Au niveau de la base de loisirs, l’oeuvre de Vauban est toujours visible. Au 17ème siècle il installe un système de vannes permettant d’inonder le pied des remparts, et ainsi, sauver la ville en cas d’attaque. En face, les 4 bassins qui permettaient d’apprendre à nager aux soldats, sont toujours présents.

L’office de tourisme est situé dans l’ancien corps de garde. Lors des Journées des espaces fortifiés qui se déroulent chaque dernier Weekend d’avril, les guides vous emmènent, pour des balades nocturnes et d’autres animations ludiques, au coeur des remparts. Partez ainsi à la découverte des secrets de Le Quesnoy et de son histoire…

La ville est marquée par la Grande guerre et l’intervention des soldats néo zélandais venus libérer les Quercitains le 4 novembre 1918. 135 soldats et 5 civils ont trouvé la mort ce jour là… Il suffit d’aller à la rencontre des géants installés sous le beffroi ou de se rendre au niveau de la plaque commémorative à l’intérieur des remparts pour comprendre et s’imprégner de cette émouvante histoire…

En 1923, une percée a été réalisée dans le rempart en mémoire des soldats néo zélandais, héros de la ville. Ainsi un passage inédit vous offre un autre regard sur les fortifications du Quesnoy…

Le Saviez-vous ?
C’est Vauban qui est à l’initiative des casernes. A l’époque, les soldats dormaient chez l’habitant. Il s’est alors rendu compte que les installés tous au même endroit était bien plus pratique…

Petit plus:
Pour les petits, et les plus grands, une ferme pédagogique vous attend gratuitement aux abord de la citadelle… à en profiter sans modération !

%d blogueurs aiment cette page :